Mélanie De Biasio – Brussels Jazz Festival Flagey

Le Brussels Jazz Festival Flagey ouvrait sa sixième édition par un double concert (mercredi 8 et jeudi 9 janvier – tous deux sold out) de Mélanie de Biasio.
Cela faisait des années que je n’avais plus entendu ni vu la chanteuse sur scène.

La dernière fois, c’était également à Flagey et j’étais resté, il est vrai, un peu sur ma faim.

Entretemps, Mélanie a fait le tour du monde, a rempli les plus belles salles d’Europe, d’Asie et d’outre-Atlantique. Elle a aussi mis son talent et une belle partie de ses gains dans son ambitieux projet Alba à Charleroi. D’ailleurs, les «bénéfices» de ces deux concerts bruxellois contribueront totalement à financer le projet. En deux mots, Alba est (sera) un lieu de résidence pour artistes. L’ancien consulat d’Italie, abandonné depuis des lustres, servira de nouveau cocoon aux artistes. Ce sera la maison des talents partagés. Le boulot est monumental et toute participation (financière ou en mode «main à la pâte») est la bienvenue. Jetez un œil ici.

81325848_2423309857929772_6391563166454644736_n.jpg

Mais plongeons dans l’univers cotonneux et fragile de notre star au cœur de beurre.

Après la projection d’un court film sur Alba, la lumière ne se rallume pas. Tunique noire et flottante, ballerines aux pieds, cheveux attachés sous un turban noir, Mélanie De Biasio, comme une prêtresse, s’avance au centre de la scène, dans la pénombre. Elle entretient le mystère et entonne les premières phrases de «Blue». Quand la lumière est sur elle, elle est de dos. Elle se cache sous sa voix, sous les émotions. Elle se déplace comme une danseuse, la gestuelle est précieuse. Elle envoûte par son chant sur des rythmes lancinants.

Matthieu Vandenabeele égraine quelques notes sur le piano et souffle les autres sur son Moog et son clavier Nord. Aarich Jespers, à la batterie, entretient un tempo lent, sourd et profond. Axel Gilain, quant à lui, glisse l’archet sur la contrebasse et passe ensuite à la basse électrique. Tout est nébuleux, énigmatique, voluptueux… Ambiance…

«Let Me Love You» et «Gold Junkies» s’enchainent et Mélanie souffle, murmure, respire, alterne le chant et la flûte. Elle passe en revue la plupart des morceaux qui ont fait sa réputation.

Un monde spectral se construit autour d’elle et ses musiciens. On ressent des vagues d’émotions fluctuer en nous. L’histoire est magnifiquement et subtilement équilibrée. La plénitude fait place aux rêves agités et aux sentiments torturés avant de s’évaporer dans des bouffées de vapeurs plus lumineuses. Et tout s’apaise à nouveau. Mélanie se place alors face à un gros spot jaunâtre, prend la lumière de face, comme un soleil, comme un feu. Elle se découvre alors aux sons de «Lilies» (en duo piano et voix assez poignant), puis d’un intense «Afro Blue» ou d’un fiévreux «Your Freedom Is The End Of Me».

On serpente sur un chemin entre trip-hop lynchéen et transe jazzy. Les morceaux se succèdent, de façon courte, ce qui accentue subtilement la variété des climats. Les musiciens manient la pâte sonore et les textures avec beaucoup d’élégance. Le son est définitivement parfait ce soir dans le studio 4.

«I Feel You» ou encore «Blackened Cities» s’entremêlent à d’autres titres encore, avant le rappel sur lequel elle invite Stef Kamil Carlens à chanter une chanson qui lui est dédiée. Et puis, pour nous dire au revoir, Mélanie, visiblement émue, tire sa révérence sur «I’m Gonna Leave You» haletant et sensuel.

Merci Princesse pour ce beau et généreux moment. Et bon vent à Alba.

A+

 

 

Merci à ©Olivier Lestoquoit pour LA photo.
PS : Pendant tout le Festival, Olivier expose une sélection de ses plus belles images. Les tirages sont magnifiquement encadrés et superbement mis en valeur. N’hésitez pas une seconde à aller les voir de près.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :