Aka Moon – Jazz Station

Derniers concerts de la saison, ces vendredi et samedi, à la Jazz Station et, comme souvent, c’est sold out. Il faut dire que le club (je sais, ce n’est pas vraiment un «club») accueille Aka Moon, des habitués du lieu.

aka01.jpg

Le trio infernal a fêté cette année ses 25 ans (avec la parution d’un superbe coffret rétrospectif de 20 CD’s et un nouvel album, Now, aussi indispensables l’un que l’autre).

Étonnamment, l’ambiance est sereine, presque calme, et le premier morceau, «Old And New Dreams», avance tout en mystère et sinuosité. On dirait que nos trois amis prennent le temps de savourer l’instant. Mais si le moment est retenu, il ne manque certainement pas d’intensité ni de tension.

Le trio enchaine ensuite avec un morceau tout aussi intrigant mais qui monte lentement dans une transe inexorable. Le sax de Fabrizio Cassol, plus pincé que jamais, rappelle le shehnai indien. De fines couches rythmiques et harmoniques tissent un tapis volants musical déroutant. Quant au final, il est ébouriffant : une accélération ultra supersonique, brève et brutale, comme un crash. Ou plutôt comme une pirouette, car Aka Moon retombe toujours sur ses pattes.

Aka02.jpg

Puis, comme si le groupe avait voulu nous préparer (mais peuvent-ils nous préparer à quoi que ce soit ? leur musique est tellement imprévisible !), le morceau suivant claque rapidement dans tous les sens et redouble de puissance. Ça rock et ça tire aussi vers le funk sur une base de blues. Michel Hatzigeorgiou groove sans se presser, dans un phrasé très hendrixien et surtout un timing incroyable. Le son est net, tranché, brillant et tout à la fois, rond et épais. Quelle force tranquille !

Aka Moon se réinvente tout le temps, à chaque mesure. Il y a plein de relief, plein de luminosité et plein matière dans cette musique ! Les rythmes, les mélodies et les harmonies s’entremêlent, vivent leurs vies, se rejoignent, font la fête, se regardent, s’attendent et s’échappent à nouveau.

AKA0".jpg

Et le saxophoniste et le bassiste s’amusent à pousser Stéphane Galland à aller encore plus loin, juste pour savoir où il ne va pas s’arrêter ! C’est le tonnerre qui s’abat sur la salle. Cependant, sur scène, ça rigole, comme si c’était normal, comme si c’était une bonne blague… Quel band ! Nos trois musiciens sont de véritables équilibristes du son et des émotions. On ne peut qu’être subjugué.

Alors, on se calme sur une (presque) ballade, plutôt dépouillée, presque sobre. Mais ce petit bout de chemin, sur lequel le trio baguenaude, est bourré de détails étonnants. C’est comme si l’on s’émerveillait des petites choses à côté desquelles on passe sans s’y intéresser pour, finalement, en découvrir toutes les richesses.

Et hop, Aka Moon remet le turbo, il trace, il fonce. Le groupe, survolté, monte encore en puissance (est-ce possible ?) et nous emmène de surprises en surprises. Même les musiciens semblent se surprendre eux-même.

Aka Moon se nourrit de tout : de l’Inde, des Caraïbes, des Balkans. Il nous a déjà fait faire mille fois le tour du monde, mais il continue à nous faire découvrir des recoins inexplorés. Aka Moon est décidément unique. Il a certainement influencé de nombreux groupes en Belgique et en Europe, mais il n’a son équivalent nulle part.

C’est ça Aka Moon, c’est cette faculté à se renouveler et à s’étonner de tout. C’est cette faculté qu’ont les musiciens à réinventer, une fois encore, le rythme, la mélodie, les histoires, les pulsations.

On comprend pourquoi, depuis plus de 25 ans, ils ne s’ennuient jamais une seule seconde… et nous non plus.

Merci ©Roger Vantilt pour les images

A+

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :