Nicolas Thys – Sound People Project – Jazz Station

Nicolas Thys avait-il prévu le coup ? Savait-il que ce samedi 7 avril serait le premier jour de beau temps après un hiver trop long ? Nicolas serait-il devin ? Toujours est-il que cette météo ensoleillée était l’accompagnatrice idéale de la musique proposée par notre contrebassiste.

Et bien que le public aurait pu aller se prélasser sur les terrasses de la capitale pour bronzer, il s’était finalement rendu en nombre à la Jazz Station.

30442616_2111045062449127_1798982670093385728_o.jpg

Pensez bien, il était curieux, tout comme moi, de voir et d’entendre comment la carte blanche proposée à Nicolas lors du Festival River Jazz 2017 avait évoluée. Depuis cette date, notre jazzman n’avait plus fait aucun concert avec cette formule baptisée «Sound People Project».

Aujourd’hui, il a ajouté une corde au quartette initial. Ou plutôt 46, puisqu’il s’agit de celles d’une harpe. En effet lorsqu’il travaillait sa musique chez lui, Nicolas entendait sa fille, Eva Rose, répéter sur ce majestueux instrument pour les examens. L’idée de lui trouver une place aux côtés de Vitja Pauwels (guitare électrique et acoustique), Joachim Badenhorst (clarinette et clarinette basse) et Alexandre Tripodi (violon alto) est alors devenue une évidence.

Mais les voilà d’abord à quatre sur scène, pour sublimer un «I’ll Be Seeing You», façon jazz de chambre. Les paroles, bien à propos, «I’ll be seeing you, In every lovely summer’s day», s’invitent dans nos têtes. On ne peut rêver plus belle entrée en matière.

30264903_2111041295782837_4970196378962624512_o.jpg

Ensuite, avec une certaine fierté et beaucoup de tendresse, Nicolas invite sa fille à rejoindre le groupe. La rencontre des cordes des violon, guitare, contrebasse et harpe, auxquels s’ajoute le souffle boisé de la clarinette nous enlève comme d’un poids. On quitte un peu le sol. «Change» et puis «Habanera» emprunté à Bizet, nous embarque dans des mélopées enivrantes, chantées/susurrées par Eva Rose et son papa.

Puis on continue le voyage, sur un air plus mystérieux, légèrement oriental. La clarinette basse de Joachim Badenhorst, à la fois discrète et tellement indispensable fait des merveilles. Le jeu du musicien est fluide et profond. Il y a dans chacune de ses prises de parole un véritable sens, une raison. Cela ouvre la porte a des dialogues brillants avec le violon.

Et l’on retourne ensuite vers un blues lent et fatigué, introduit avec sensibilité par une contrebasse décidément très mélodique. Ça se balance avec nonchalance et Vitja Pauwels peut laisser libre cours à son imagination.

30265152_2111045199115780_5443325217466220544_o.jpg

Picking et bottleneck, ça y est, on y est, ça sent la Louisiane. Nicolas abandonne alors la contrebasse pour la steel guitar et pour le traditionnel «Freight Train». Les voix ne sont pas trop assurées mais, du coup, cela devient hyper touchant et donc très juste. C’est cela la magie du blues et du jazz, c’est cette humanité qui ne peut s’empêcher de remonter à la surface.

Les improvisations sont belles et délicates, tout comme les regards complices entre les musiciens. On danse et on ondule sur des airs venus d’Amérique du Sud avec «Cumbia» ou «Danza». On joue légèrement les percus sur le bois des instruments, on étouffe un peu les cordes, on joue les pizzicati, les claquements de langue. Et l’on revient, avec «Today», au blues et à l’évocation de plaines désertes et arides, balayées par un vent chaud. Et puis il y a toujours ces regards protecteurs, rassurants et riants du père à sa fille. Oui, «Sound People» porte bien son nom.

Les deux sets sont passés sans que l’on s’en rende compte, comme un moment tout en apesanteur et rêverie. En attendant un enregistrement et de futurs concerts, il nous reste le parfum et de petites poussières de musique collées dans les cheveux, sur la peau et dans l’âme. Et c’est déjà beaucoup.

A+

Merci à ©Roger Vantilt pour les images

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :